Esprits Errants

Mise à Jour du 23/01/12 : La Danse des Esprits est finaliste du Prix Masterton 2012 (site officiel du Prix Masterton), dans la catégorie Nouvelles. Une place amplement méritée pour ces textes fantastiques (dans tous les sens du terme.) Résultats courant mars, mais d’ores et déjà, un grand bravo à Doug Smith et un grand merci au jury du Prix d’avoir retenu ce recueil traduit pour le classer parmi les meilleures de l’année. L’auteur en parle sur son blog ICI, l’éditeur ICI et Fantasy.fr juste là.

Les esprits de Douglas Smith ont terminé leur traversée de l’Atlantique : La Danse des Esprits vient de paraître chez Dreampress (vous pouvez le commander ici.) À l’occasion de cette sortie, et pour accueillir ce très beau recueil bourré de nouvelles originales et captivantes, voici un petit florilège d’avis et de critiques sur quelques uns des textes qui le composent. Pour l’heure, ce ne sont que des avis sur la version originale, mais je ne doute pas de pouvoir en ajouter d’autres en français, dès que le lectorat de l’Hexagone aura eu l’occasion de découvrir encore un peu plus cet auteur fabuleux.

La Danse des Esprits

Bouquet de Fleurs dans un Vase :

« One of the best and most moving novellas I have read. Haunting and evocative… Just astounding. » –Fantasy Book Critic

Ce Goût, de Sel et de Sucre :

« Absolutely masterful…a kind of much, much creepier Quantum Leap. » –Strange Horizons

Portrait au Noir :

« Examines vampirism from an unusual and genuinely horrifying angle. » –SF Site Review

Souvenirs de l’Homme Mort :

« Would make a great movie…a unique, post-apocalyptic blend of The Road Warrior and X-Men. Bishop’s powers are well thought-out and explained, and Mary is a sympathetic and effective narrator. » –Tangent Online

Réunion de Famille :

« The Zelazny-inspired « The Boys Are Back in Town » nicely toes the line between quirky humor and pathos. » — Publishers Weekly

L’Oiseau Rouge :

« A mini-epic. … If you love Japanese and Samurai stories, this one will give you goose bumps. » — Tangent Online

Danser, à la Porte Rouge :

« With its mix of oblique horror, urban fantasy, and monsters, [this story] recalls British horror novelist Clive Barker at his most disturbingly fanciful. » — Quill and Quire

Lucky Town :

« Smith takes a simple idea and finds potential that many other writers would have overlooked in favor of some easier option. At the story’s heart is the relationship between father and daughter, and the things they do to make this work, rendered with a singular care and tenderness. » –Black Static Magazine

Publicités

Une réflexion au sujet de « Esprits Errants »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s